Table des Matières

Les hyperliens ci-dessous renvoient à des articles. Ce site est et reste un blogue, les articles en liens sont donc à lire du plus ancien au plus récent (en attendant mieux). Merci!

1. INTRODUCTION

2. IMPORTANCES DE LA GESTION DE LA CONNAISSANCE POUR L’EFFICACITE COLLECTIVE

2.1 DEFINITIONS

2.2 SON IMPORTANCE ECONOMIQUE ET SOCIALE
2.2.1 Un peu d’histoire
2.2.2 La connaissance est la ressource première de l’économique
2.2.3 La connaissance est un capital économique

2.3 COMMENT SE FAIT-IL QU’ELLE EMERGE SEULEMENT AUJOURD’HUI ?
2.3.1 L’entreprise : un collectif instable et apprenant
2.3.2 L’émergence des neurosciences et son impact sur l’idée de travail
2.3.3 La rationalisation de la conception

3. LE CHAMP DE L’EFFICACITE COLLECTIVE DANS UNE ECONOMIE FONDEE SUR LA CONNAISSANCE

3.1 LES APPROCHES THEORIQUES CONSTITUTIVES
3.1.1 Les approches économiques
3.1.2 Les approches neuroscientifiques
3.1.3 Approche comportementale
3.1.4 Approche (socio) politique
3.1.5 Approches structurationnistes
3.1.6 Approche praticienne

3.2 LES THEMATIQUES PRATIQUES CONSTITUTIVES
3.2.1 L’innovation
3.2.2 L’apprentissage
3.2.3 La mémoire
3.2.4 Les compétences
3.2.5 L’expertise
3.2.6 Le knowledge management (capitalisation de la connaissance)
3.2.7 La transversalité
3.2.8 La coopération
3.2.9 Les communautés
3.2.10 Les rôles
3.2.11 L’intelligence collective et les outils sociaux

4. PROBLEMES LIES A L’EFFICACITE COLLECTIVE

4.1 PROBLEMES D’ENTREPRISE
4.1.1 La mesure, premier fondement moderne de l’autorité dans l’entreprise
4.1.2 Le contrat, second fondement moderne de l’autorité dans l’entreprise
4.1.3 Qualité ou quantité ?
4.1.4 Résumé

4.2 PROBLEMES DE SOCIETE
4.2.1 Sujet ou individu ?
4.2.2 Induction ou déduction ?
4.2.3 Travail ou rente ?
4.2.4 Etat ou entreprise ?

5. IMPLICATIONS : MANAGER L’EFFICACITE COLLECTIVE DANS UNE ECONOMIE FONDEE SUR LA CONNAISSANCE

5.1 CREER LES CONDITIONS DE LA CONFIANCE
5.1.1 Centralité de la fonction managériale et renversements en cours
5.1.2 Vers un nouveau régime d’Entreprise : un modèle à 5 parties prenantes
5.1.3 Management et ménagement

5.2 FAVORISER LA CONTRIBUTION EFFECTIVE
5.2.1 Des routes, pas des tours
5.2.2 Conférence vs « Non Conférence »
5.2.3 Délaisser l’organigramme

5.3 CONTROLER LA PERFORMANCE DE L’ORGANISATION
5.3.1 Contrôler ou donner à voir ?
5.3.2 Rematérialiser l’activité
5.3.3 La transparence à soi

6. CONCLUSION GENERALE

7. ANNEXE : UNE HISTOIRE DE LA LUTTE POUR LA LIBERTE DES SUJETS

8. BIBLIOGRAPHIE